» Jusqu'à 50 ans et après faut t'il arrêter de fumer ?

Jusqu'à 50 ans et après faut t'il arrêter de fumer ?

Lorsque l’on est une personne âgée qui fume, cela vaut-il encore la peine d’arrêter de fumer ? La réponse est oui, et à plus forte raison. Car même si tous les spécialistes vous diront qu’il n’y a pas d’âge pour arrêter de fumer et que le plus tôt sera le mieux, sachez qu’une fois passer un certain âge, les bénéfices de cet arrêt sont immédiats. Les cardiologues sont formels : arrêter le tabac après 70 ans est encore très bénéfique, alors à 50 ans, vous avez vingt fois plus de raisons d’arrêter de fumer. Les chiffres parlent d’eux même : après 70 ans, l’arrêt du tabac diminue de près de 27 % la mortalité. Ainsi cela prouve aux 10 % de seniors fumeurs qu’il n’est pas trop tard pour arrêter.

arrêter fumer

Bien que plaisant, ce petit pêché reste dangereux, même passé son 70ème anniversaire. Si la mortalité recule, c’est surtout parce que arrêter de fumer à des effets considérables sur le système cardiovasculaire, et notamment le risque de cancer. De même, la consommation de tabac influe fortement sur les accidents coronariens. En arrêtant de fumer, la personne âgée diminue le risque de ces accidents qui en France représentent l’une des principales causes de décès des personnes âgées. Enfin, le plus grand bénéficiaire est sans nul doute votre système respiratoire.

En arrêtant de fumer, personne jeune comme moins jeune, voit son volume respiratoire augmenter presque immédiatement. Pour exemple, en cas de broncho-pneumopathie chronique obstructive ( BPCO), une maladie typique des fumeurs et ex-fumeurs et qui chaque année touche 15 % des plus de 65 ans, le fait d’arrêter de fumer est comparable à la mise sous oxygène. Face à toutes ces bonnes raisons d’arrêter le tabagisme, la question cruciale se pose .

Comment arrêter de fumer ?

Lorsque l’on est senior et que l’on a passé une longue partie de sa vie exposé au tabac, il est parfois plus difficile d’arrêter que si l’on avait 30 ans. Bien que l’ancienneté de tabagisme ait rendu la personne âgée dépendante au tabac, les études sur le sujet s’accordent pour dire que la dépendance à la nicotine est la même que l’on ait 20, 40 ou 70 ans. En revanche, avec l’âge il est vrai que la motivation n’est pas la même et peut en effet diminuer compte tenu de l’état de santé.

Se faire aider par son médecin traitant est sans aucun doute la meilleure solution pour lutter efficacement contre le tabagisme. La clé réside dans l’accompagnement et l’encouragement, de sa famille et de son entourage. Il faut également trouver le bon moment pour rompre enfin avec cette habitude. Cela peut intervenir au commencement d’un nouveau traitement ou d’une opération chirurgicale.