» S’adapter au vieillissement de la population

S’adapter au vieillissement de la population

Le nombre de personnes âgées ne cesse de croitre, les séniors dépendants sont de plus en plus nombreux. Notre société doit s’adapter à cet état de choses pour que nos ainés puissent vieillir avec dignité. En effet, un tiers de la population française franchira la barre des 65 ans à l’horizon 2035. Chantier devenu prioritaire, la prise en charge de la dépendance couterait, parait-il, dans les 22 milliards d’euros au gouvernement. Aujourd’hui, les personnes âgées dépendantes entrent en établissement spécialisé qu’en dernier recours, quand la perte d’autonomie est très avancée et que le maintien à domicile n’est plus du tout possible.

vieillissement de la population

La réforme de la dépendance

La population française vieillit considérablement, une situation à laquelle il est important de bien se préparer. Il est évident que le nombre de personnes âgées en situation de dépendance va croitre d’année en année. Ainsi, pour faire face à cette évolution de la perte d’autonomie, l’État veut engager la somme importante de 650 millions d’euros pour la réforme de la dépendance. Cette somme servira à améliorer le secteur des séniors. Les 140 millions d’euros pour une année assureront aux personnes âgées l’accès à différentes aides techniques et financeront les actions entreprises pour la lutte contre l’isolement et le suicide. Pour revaloriser l’allocation personnalisée à l’autonomie, l’État prévoit dans les 375 millions d’euros par an. L’adaptation de 80 000 logements entre également dans les dépenses prévues par la réforme.
Cette réforme de la dépendance va, non seulement améliorer la prise en charge des personnes âgées, mais elle va également créer des emplois dans le secteur du troisième et quatrième âge, un marché en pleine expansion actuellement.

L’implication des contribuables

Les particuliers détenteurs de capitaux à investir sont également mis à contribution. L’État les motive à placer leur argent dans une structure médicalisée toujours dans le but d’améliorer la prise en charge des séniors à autonomie réduite. En effet, les places en centre d’accueil sont encore insuffisantes et le gouvernement compte sur les investisseurs pour y remédier. Ainsi, des avantages fiscaux sont accordés à toute personne voulant investir en EHPAD ou établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes. Il s’agit d’acquérir une chambre auprès d’un gestionnaire et ensuite mettre ce bien acquis à la location. Les démarches pour investir en EHPAD ont été simplifiées pour ne pas décourager les contribuables désireux de placer leurs économies dans un placement plus que rentable.

plus d'info sur : www.ehpadimmo.com