» Le Brésil : nouvel Eldorado des retraités

Le Brésil : nouvel Eldorado des retraités

En ce moment, le Brésil est le centre de nombreuses préoccupations, que cela soit pour la prochaine coupe du monde ou pour les futurs Jeux Olympiques, ce pays est en train de vivre une profonde mutation économique mais aussi sociologique. De Gaulle disait lui-même : «  le Brésil est un pays en devenir … et le restera ». Cependant, avec la réalité démographique,  Brésil s’éloigne peu à peu de l’image de jeunesse éternelle qu’on lui a longtemps prêtée. En 2050, ce pays comptera 65 millions de seniors, une population qui sera alors supérieure à la jeunesse brésilienne.

retraite brésil

Au brésil, ils sont 20 millions à avoir plus de 60 ans et ce phénomène s’accentue. Dans la culture brésilienne, la place des aînés est primordiale, ils ne sont jamais laissés pour compte, la solitude des personnes âgées y est donc moins présente qu’en Occident. La forte influence de la religion chrétienne n’y est surement pas pour rien. Avec un âge de départ à la retraite de 60 ans pour les hommes contre 55 ans pour les femmes et une pension maximum de 936 euros par mois, les brésiliens versent entre 5 et 25% de leurs revenus pour financer leur retraite.

Même au détour d’un haut lieu touristique ou de grandes artères de circulation, vous ne verrez que très peu de retraités se déplaçant avec des cannes ou marchant difficilement. En revanche, vous risquez de croiser de fringants sexagénaires faire leur footing du matin, le torse nu et bien souvent au corps d’athlète. Au Brésil, le culte du de l’esthétisme, de l’apparence touchent toutes les couches de la population, y compris les seniors.

Les retraités français plus nombreux sous le soleil du Brésil

Les Français sont nombreux à succomber aux charmes de ce pays, savant mélange d’histoire et de tradition avec des paysages uniques, aux contrastes saisissants. En 10 ans, le nombre de retraités français expatriés au Brésil a augmenté de 1 000 %. Soleil, qualité de vie, coût de la vie et dépaysement sont les principaux moteurs qui chaque année pousse des retraités  à franchir le pas. Toutefois, passer sa retraite au Brésil a un prix : il vous faudra justifier un revenu minimum et mensuel de 2 5000 euros par personne.