» La domotique au service des seniors

La domotique au service des seniors

Avec une espérance de vie de 84 ans pour les femmes et de 77ans pour les hommes, en 2050, la France devrait compter plus de 80 000 centenaires. Une bonne raison pour miser sur la gérontotechnologie, une technologie qui consiste à créer des environnements technologiques au service de la santé, de la mobilité des personnes mais aussi à tout ce qui touche la communication et les loisirs.
Dans ce contexte, la domotique, qui englobe toutes les techniques de gestion automatisées de l’habitat, est l’objet de toutes les attentions.

Aujourd’hui, la domotique s’est déjà invité dans quelques appartements des seniors.  C’est notamment le cas à Annecy, où dès l’été 2014, où seront proposés des appartements de 45 m² aménagés pour vieillir chez soi. Distributeurs de pilules, téléassistance ou encore systèmes intelligents dotés de capteurs, la domotique vint au secours de ces personnes âgées dépendantes et vivant seule. Ces innovations à la pointe de la technologie, leur permettre de retrouver un peu de leur autonomie et d’améliorer considérablement leur confort de vie. Elles sont également rassurantes pour l’entourage proche de la personne âgée.

Caractéristiques majeures des appartements aménagés

Un système de télé-assistance

Ces systèmes sont des véritables liens vers l’extérieur pour la personne âgée. Ils permettent en temps réel de communiquer avec une hôtesse grâce à des boitiers vocaux directement branchés à la ligne téléphonique. Le mode d’utilisation de ces appareils a été simplifié au maximum. Si la personne ressent un certain malaise, il lui suffit d’appuyer sur une télécommande ou bracelet pour être aussitôt mis en relation avec une hôtesse, qui en cas d’urgence alerte les secours ou les proches.

Des systèmes intelligents avec capteurs

Une autre avancée, des capteurs installés dans les appartements détectent un certain nombre de situations à risques (présence de fumées, gaz carbonique). Ces capteurs peuvent aussi décrypter les mouvements de la personne tels que le non-réveil, une chute ou l’absence de mouvements. Ces données journalières sont enregistrées pour constituer une base de données puis transmise à une centrale sécurisée.

Des piluliers intelligents

Parce que les personnes âgées ont quelquefois du mal à adapter leur prise de médicaments dans les conditions prescrites par le médecin, ces piluliers peuvent leur venir en aide. Programmables, ces petits appareils émettent une alarme flash à l’heure de prise.