» Un nouveau diplôme d'infirmière en Ehpad

Un nouveau diplôme d'infirmière en Ehpad

C’est un début de reconnaissance pour le personnel de soin référant en Ehpad, ces établissements d'hébergement pour senior. Pour l’heure sans existence officielle, ce nouveau diplôme universitaire est en passe de faire reconnaître les fonctions et missions des infirmières exerçants en Ehpad.
Crée par l’Université Paris Descartes, en partenariat avec le groupe commercial d’Ehpad DomusVi, le diplôme universitaire (DU) s’adresse aux infirmières référents exerçant en Ehpad ainsi qu’au service de soins infirmières à domicile (Ssiad). En décembre dernier, la formation a accueilli une première promotion de 30 étudiants. Déclinée en huit sessions de deux jours chacune et par mois, la formation s’étend jusqu’en juin 2014. Un stage de 10 demi-journées en Ehpad, Ssiad ou hôpital gériatrique est également intégré au diplôme et clôturé par un mémoire.

Pourquoi un nouveau diplôme d'infirmère en EHPAD ?

Ce nouveau cursus a été conçu sur la base de la formation dispensée en interne et depuis 5 ans déjà par le groupe d’Ehpad DomusVi. Le diplôme s’inspire aussi de la fiche de fonction « infirmière coordinateur » conçue en 2012 par l’agence régionale de santé (ARS), et du DU «  soins encadrement et pilotage de l’organisation des soins-option gérontologique » proposé par l’école supérieure de Montsouris à Paris. Ce profil d'infirmière en résulte.

diplôme infirmière

Le point fort de cette nouvelle formation est indéniablement sa sensibilisation des étudiants sur les problématiques et les savoirs faire méthodologiques, mais aussi de les amener à définir par eux-mêmes leur nouvelle position de coordinateurs en Ehpad tant sur le plan fonctionnel qu’opérationnel. Le second objectif est l’acquisition de compétences de manager et une sensibilisation à la démarche qualité et au développement d’une culture gérontologique.

La directrice médicale du groupe d’Ehpad DomusVi se félicite de la future reconnaissance que conférera cette nouvelle formation : «ce diplôme universitaire va grandement contribuer à la reconnaissance du métier d’infirmier référent en Ehpad, et va permettre un accès au plus grand nombre ».