» Des mesures correspondant à une progression permanente du vieillissement

Des mesures correspondant à une progression permanente du vieillissement

Au centre des débats en politiques publiques, l’évolution rapide de la population de 60 ans et plus est un défi indéniable pour la France. En seulement 25 ans, cette progression du vieillissement des individus pourrait atteindre les 56 %, soit 12,6 millions de personnes âgées en 2005 pour passer à 19,7 millions en 2030. Le nombre de personnes dépendantes va donc continuer à progresser dans les prochaines années, une situation qui pousse le secteur public et privé à prendre des mesures efficaces pour assister les personnes en perte d’autonomie.

vieillissement de la population

La perte d’autonomie demande une assistance

La perte d’autonomie se traduit par des difficultés à réaliser les gestes du quotidien tels que la préparation du repas, s’habiller ou encore se laver. Elle peut également se manifester par des déficiences telles que la perte de mémoire. Plus la dépendance progresse et plus une aide extérieure est essentielle. Au début de l’année 2012, le nombre de personnes âgées dépendantes est estimé à plus d’un million en France. Il s’agit ici des personnes qui recevaient l’allocation personnalisée d’autonomie (APA), une aide dont bénéficient les personnes dépendantes de plus de 60 ans qu’elles soient placées en maison de retraite ou pas.
Avec l’âge, certaines maladies apparaissent et une assistance pour les soins médicaux s’avère urgente. D’où l’importance d’intégrer un établissement d’hébergement pour les personnes âgées dépendantes ou EHPAD. Ces résidences médicalisées sont les plus fiables pour gérer les différents degrés de dépendance.

Un constat qui demande plus d’investissement

Si la croissance du nombre de personnes âgées maintient son cap actuel, des mesures doivent être prises pour faire face efficacement au vieillissement de la population. Bien que les séniors d’aujourd’hui restent autonomes de plus en plus tard, il est urgent d’augmenter le nombre de structures permettant d’accueillir les personnes âgées dépendantes.
Partout en France, des établissements médico-sociaux émergent, mais ils ne sont pas encore suffisants pour accueillir toutes les personnes qui demandent à être placées. Cette pénurie de place est un réel frein pour l’amélioration de la vie des aînés. Cependant, pour éviter de reproduire quelques erreurs du passé (hygiène douteuse, qualité de services médiocre, personnel peu qualifié…), l’État reste très prudent sur l’attribution de l’agrément pour la gestion d’un EHPAD.
En outre, dans le secteur privé, des investissements de plus en plus élevés sont engagés pour mettre en place des structures avec des moyens plus importants pour pouvoir accueillir les séniors à forte dépendance ou à autonomie très réduite.