Décès du doyen des français à 110 ans

Le doyen des français est mort. Philippe Vocanson, le français le plus âgé est décédé à l’âge de 110 ans dans la maison de retraite de Saint-Etienne.

C’est ce week-end que Philippe Vocanson, le doyen des français est mort dans la maison de retraite de Saint-Etienne. Il avait 110 ans. Cet ancien prisonnier de la seconde guerre mondiale est né en octobre 1904 à Pouzolles dans la Haute-Loire. Il avait rejoint l’armée à l’âge de 35 ans en 1939 avant d’être capturé par l’armée nazi. Mais, il réussit à s’évader.

Issu d’une famille d’agriculteurs, Philippe Vocanson avait 7 frères et sœurs. Il va travailler dans la ferme familiale dans l’Yssingelais à Saint-Jeures, mais pas pour longtemps. En effet, du fait de sa santé fragile, ses parents lui conseillèrent de quitter le milieu agricole.

C’est ainsi qu’il décidé d’apprendre le métier de cordonnier. Il fera son apprentissage dans la ville de Lyon. Il viendra par la suite, s’installer à Saint-Etienne pour exercer son métier. Il exerça pendant 40 ans avant de prendre sa retraite.

Grand amateur de chocolat et de fromage, Philippe Vocanson ne buvait pas et ne fumait pas non plus. En 1985, il reçoit un coup dur suite au décès de sa femme. Il s’est ensuite, installé dans une maison de retraite de Saint-Etienne.

Philippe Vocanson avait 2 fils, 6 petits-enfants et 4 arrière-petits-enfants. C’est en septembre 2013 qu’il était devenu le doyen des français. En juin 2014, il avait reçu de la part du maire de la commune, Gael Perdriau, la médaille de la ville. A l’annonce de sa mort, ce dernier a réagi dans un communiqué. «C'est avec émotion que je viens d'apprendre le décès du doyen français, Philippe Vocanson, qui demeurait à la résidence municipale Buisson, à Saint-Etienne» a-t-il dit.

Rappelons que les obsèques de Philippe Vocanson se dérouleront jeudi à la Grande Eglise de Saint-Etienne.