» Les différentes allocations pour les personnes âgées

Les différentes allocations pour les personnes âgées

Les personnes âgées, quelles que soient leurs situations sociales, ont besoin d’une allocation pour assurer leurs besoins au quotidien. Il existe trois types d’allocation à définir selon l’âge et la situation physique du demandeur. Atteignant un certain âge, les personnes âgées sans exception peuvent bénéficier de cette aide.

allocations personnes âgées

APA ou allocation personnalisée d’autonomie

Cette allocation est destinée à toutes les personnes âgées au moins de 60 ans sous condition qu’elles ont besoin d’une surveillance particulière ou ne peuvent plus effectuer certains actes essentiels de la vie. Il appartient aux conseils généraux de valider la demande des personnes âgées. Ces dernières sont soumises à une évaluation de dépendance suivant la grille GIR. L’APA est destinée aux personnes ayant un niveau de dépendance entre 1 et 4. Cette allocation couvrira leurs besoins de toute nature en partie. Cette dernière est à définir selon les ressources du demandeur.

ASI ou Allocation supplémentaire d’invalidité

L’ASI est dédié pour les personnes âgées qui bénéficient déjà d’une pension comme la pension de réversion, la pension d’invalidité, la pension de vieillesse de veuf invalide, la pension de retraite anticipée pour carrière longue ou pour handicap et la pension de retraite pour pénibilité. À cette condition s’ajoute la situation financière du demandeur ainsi que de la personne avec laquelle il vit en couple. Cette allocation est dédiée aux personnes vivant seules qui gagnent moins de 8 424,04 par an ou aux personnes en couple qui obtiennent moins de 14 755,32 par an. Dépassant ces chiffres, on ne peut pas bénéficier de l’ASI.

ASPA ou Allocation de solidarité aux personnes âgées

Ce type d’allocation a été conçu pour les personnes âgées ayant un faible revenu. Puis, il faut qu’elles aient atteint l’âge de 65 ans. Celles qui sont encore en dessous de cet âge peuvent avoir recours à l’ASI en attendant. Les conditions sont à peu près les mêmes. L’attribution de cette allocation est définie selon les ressources du demandeur et de son partenaire. L’ASPA comme l’ASI prend en compte les ressources comme les pensions de retraite et d’invalidité, les revenus de biens immobiliers et mobiliers, l’allocation aux adultes handicapés et les revenus professionnels, pour attribuer l’allocation. Elles excluent par contre la valeur de la résidence que vous occupez, la retraite du combattant, l’allocation de logement social, les aides venant de la part des personnes qui n’ont pas une obligation alimentaire à l’égard du demandeur et les prestations familiales.